Boatngo, l'interlocuteur unique pour simplifier la gestion de l'entretien de votre bateau.

Boatngo, l'interlocuteur unique pour simplifier l'entretien de votre bateau

Hivernage bateau : les 4 oublis fréquents

Il est logique d’admettre que l’on profite davantage d’un bateau pendant l’été qu’en hiver puisque le climat est plus agréable pour la navigation et c’est la saison idéale des plaisanciers pour découvrir de nouveaux paysages dans la région. Il est néanmoins crucial de veiller à bien protéger et tenir en bon état votre bateau pendant le reste de l’année.

C’est pour cela qu’à la fin de la saison, vers la Toussaint le plus souvent, les plaisanciers effectuent IMPÉRATIVEMENT l’hivernage de leurs bateaux.

Pour tout comprendre sur l’hivernage, cliquez ici

Tous les plaisanciers et propriétaires de bateaux ont conscience de l’importance de l’hivernage et malgré cela, beaucoup tombent dans le piège et oublient fréquemment 4 choses que nous allons voir ci-dessous.

Table des matières

L’hivernage à flot

L’hivernage à flot est une pratique très répandue parmi les plaisanciers. En effet, il s’agit de faire l’hivernage de son bateau sans le sortir de l’eau et sans le stocker. Cette pratique présente certains avantages tels que la disponibilité immédiate de votre bateau mais elle nécessite plus d’efforts et plus de coûts que l’hivernage à sec. Rester à flot ne représente pas vraiment un problème pour les bateaux puisqu’ils sont très bien conçus pour ça, cependant, il est important de noter qu’en cas de tempête, les amarres peuvent se rompre et vous risquez de retrouver votre bateau endommagé.

Avec l’hivernage à sec, votre bateau est sorti de l’eau et stocker sur remorque soit chez vous soit dans un port à sec professionnel. Cette pratique est plus économe à terme que l’hivernage à flot puisqu’elle vous évite de payer la redevance de la place du port en laissant le bateau à flot. De plus les avantages offerts par l’hivernage à sec sont nombreux comme la protection de la coque de votre bateau contre l’eau de mer.

En effet, avec l’hivernage à flot, la coque de votre bateau reste constamment exposée à l’eau de mer et donc elle risque d’une part, la corrosion par le sel et d’autre part, l’accumulation de coquillages et d’algues qui vont réduire les performances de votre bateau en l’alourdissant et rendant la coque moins glissante sur la mer.

Oublier de vider le bateau

Il est évident que le prix d’un bateau varie selon le modèle et ses équipements. Selon vos activités, il se peut que vous ayez des équipements non intégrés qui valent une petite fortune tels que votre matériel de sport nautique, de pêche, ou votre matériel électronique comme la VHF, le sondeur ou le GPS. À moins que vous ne fassiez un hivernage à sec en stockant votre bateau directement chez vous, il se peut que votre bateau soit sujet aux vols de ses équipements non intégrés. Pensez donc à ramener et stocker ces équipements à la maison avec vous.

Pensez également à votre matériel de sécurité tels que les gilets de sauvetage ou la fusée de détresse, il est important de prendre le temps de vérifier leur état, la date de péremption et les remplacer si nécessaire. Une fois les vérifications nécessaires effectuées, emmenez-les avec vous ou mettez-les en lieu sûr et suffisamment sec. Si possible, faites-en de même avec votre sellerie.

Négliger les batteries

L’hivernage des batteries varie selon leur type de type de technologie et leurs composants. Les batteries classiques sont composées de plomb et nécessitent d’être rechargées tous les 3 mois environ. De plus leurs capacités de recharge sont assez limitées et donc un hivernage trop long peut entraîner leur déchargement voire les endommager dans certains cas.

La nouvelle génération de batteries utilisant des technologies plus récentes et de nouveaux composants tels que le gel, le calcium ou AGM ne nécessitent pas d’être rechargées durant l’hivernage.

Néanmoins, il est tout de même primordial de respecter certaines procédures avant l’hivernage des batteries :

 

  • Contrôler la charge
  • Débrancher les batteries
  • Débrancher les cosses
  • Contrôler et graisser les cosses
  • Graisser les plots

 

Une fois cette procédure terminée, n’oubliez SURTOUT pas de laisser le chargeur débranché pour éviter les mauvaises surprises telles que la surchauffe et le risque de potentiel d’incendie. La batterie est un équipement de bateau plutôt fiable, tant qu’elle n’est pas exposée à l’humidité et la corrosion. Il est donc préférable de retirer les batteries du bateau pendant l’hivernage et de les stocker dans un lieu sûr et plutôt frais.

Pensez à tout de même laisser une batterie afin que la pompe de cale puisse fonctionner automatiquement si nécessaire.

Négliger les rayons UV

Les rayons ultraviolets du soleil peuvent fortement impacter l’esthétique de votre bateau et plus particulièrement sa coque. En effet, lorsque votre bateau est constamment exposé au soleil pendant une assez longue période, la coque de celui-ci peut se ternir. Notez également que si la sellerie de votre navire est en cuir et qu’elle est exposée au soleil, celle-ci peut se craqueler sous la chaleur et la sécheresse puisque les fibres vont se frotter entre elles.

Bien évidemment, cela dépend du climat de la région où est hiverné votre bateau.

C’est pour cela qu’il est toujours mieux d’anticiper cette situation. Pour ce faire, il est préférable de protéger votre bateau en ayant à disposition une bâche.

Ce qu'il faut retenir !

En bref, retenez simplement que l’hivernage est un processus très important que tous les plaisanciers connaissent mais malheureusement, certains tombent dans le piège et ne font pas attention à bien vérifier s’ils n’ont pas oublié ces 4 choses que nous venons de voir. 

Ainsi, évitez les mauvaises surprises à votre retour, économisez votre argent et PROFITEZ de votre bateau ! 

Appel Gratuit

au +33 4 93 53 84 13

ou

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous rappelons dans les plus brefs délais.